Tout savoir sur le sport en Espagne

Pourquoi les espagnols aiment-ils autant le sport ?

Affichages : 69

Panem et circenses, du pain et des jeux, disaient déjà les Romains. Comme leurs cousins italiens, les espagnols raffolent de sport et c’est un sacré pied de nez à l’image que l’on a d’eux.

Sportifs ou pas, une chose est certaine, ils ont de nombreux champions.

Du tennisman Rafael Nadal au coureur automobile Fernando Alonso en passant par le cycliste Contador, le golfeur Sergio García, les motards Lorenzo et Márquez, sans oublier leurs footballeurs, qui font rêver toute la planète.

Mais d’où vient l’engouement des espagnols pour une activité dont la pratique est si peu appropriée à la chaleur caniculaire régnant sur leur pays pendant une grande partie de l’année ?

Il faut consulter le passé sportif Espagnol pour expliquer le phénomène

Pendant les décennies de dictature, le sport fut un laissé-pour-compte, à l’inverse d’autres régimes dictatoriaux, comme dans les pays de l’Est, avec les méthodes si controversées que l’on connaît. Avec le rétablissement de la démocratie dans le courant des années soixante-dix, le gouvernement a cherché de puissants symboles pour ressouder une population divisée, notamment à cause de ses particularismes régionaux.

Et quoi de mieux que le sport pour attiser la fibre patriotique et rassembler un peuple autour d’un destin commun ?

Cette prise de conscience fut la première pierre à l’édifice.

La deuxième pierre eut un retentissement international, et pas simplement sur le plan sportif. Il s’agit des Jeux olympiques organisés à Barcelone en 1992.

On se souvient qu’à l’époque, le président du Comité international olympique n’était autre que Juan Antonio Samaranch, un Ibérique natif de… la capitale catalane !

Et si jusqu’en 1992, les sportifs espagnols étaient habitués aux seconds rôles, la présence des JO sur leur sol les a véritablement transcendés. En presque cent ans d’olympisme, les Ibériques n’avaient glané que vingt-sept médailles, alors que dans la capitale catalane, ils en ont remporté presque autant, avec vingt-deux breloques fièrement accrochées à leur cou.

Barcelone a sans doute fait prendre conscience aux sportifs espagnols de leur potentiel.

Depuis, Roland-Garros est devenu une chasse gardée ibérique, le Tour de France l’une de leurs courses préférées, et ils trustent même les places d’honneur sur les circuits de vitesse, que ce soit à moto ou sur quatre roues.

En Espagne, on ne fait jamais les choses à moitié !

Le Padel sport très pratiqué en Espagne

Pour conclure cette note sur l’histoire d’amour entre les Ibériques et le sport, je ne peux m’empêcher de terminer sur une anecdote quelque peu taquine.

Sachez que les Espagnols sont les spécialistes planétaires du padel. Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeu, il est assez simple à décrire : prenez un court de tennis, coupez-le en deux et entourez-le de murs, un peu à la façon d’une piste de squash, afin que la balle puisse rebondir facilement, et vous avez un court de padel. Si j’ajoute qu’en général le padel se joue en double, vous comprendrez qu’on se fatigue au bas mot quatre fois moins en y jouant qu’en pratiquant le tennis.

Bref, c’est un jeu parfait pour le décrassage d’une soirée bien arrosée… !

Les Espagnols vuent par un Français expatrié

Gaspard Chevallier est l’auteur de « Bienvenue chez les Ibériques » un portrait amusant et bienveillant des espagnols, basé sur le vécu et les anecdotes de 20 ans d’expatriation.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Pourquoi les espagnols aiment-ils autant le sport ? Rating 5.00 / 5.00 for 2 Votes